ad

L’excès de poids nuit aux spermatozoïdes

Dernière mise à jour: avril 2013 | 4676 visites
sperma-eicel-br-170_400-04.jpg

news Les hommes en surpoids – modéré ou important – présentent une densité de spermatozoïdes inférieure à celle observée chez les messieurs de poids moyen.

Il n’y a pas lieu d’en exagérer la portée, mais l’observation n’en demeure pas moins très instructive.

A l’occasion d’un récent congrès européen sur la fertilité, des chercheurs français ont présenté les résultats d’une étude qui indique, de manière très claire, que les hommes en surpoids (IMC supérieur à 25) ou obèses (IMC supérieur à 30) accusent un déficit significatif en spermatozoïdes. L’expérience a été conduite par le Dr Paul Cohen-Bacrie, responsable du département de biologie de la reproduction du Laboratoire d’Eylau (Paris). Après avoir analysé le sperme de quelque 2000 volontaires âgés de 24 à 48 ans, il a observé que ceux de poids « normal » présentaient, en moyenne, 190 millions de spermatozoïdes par millilitre, alors que le surpoids faisait baisser ce nombre de… 40 millions.

Les conséquences, en soi, ne sont pas dramatiques, puisqu’on reste largement au-dessus des seuils « problématiques ». Qui plus est, il s’avère qu’une perte de poids, même modérée, améliore très vite la situation. Ceci étant, la conjonction de facteurs comme le poids, la pollution, le stress ou le tabagisme risque de compliquer sérieusement les choses. En d’autres termes, il est utile d’agir sur ces différents plans.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub