Les traitements contre l'insuffisance veineuse

Dernière mise à jour: août 2015 | 5636 visites
Dans cet article
Les traitements contre l'insuffisance veineuse

dossier Souffrir d'insuffisance veineuse ne doit plus être une fatalité. Des traitements existent pour venir à bout de cette pathologie qui, si elle n'est pas diagnostiquée à temps et traitée correctement, pourra donner lieu, à moyen ou à long terme, à des complications comme la phlébite.

Les traitements oraux et locaux

Les traitements oraux


Les veinotoniques se présentent sous la forme de comprimés ou de capsules à prendre en cure ou en continu. A base de flavonoïdes, ils sont disponibles en vente libre. On trouve également des médicaments à base de vigne rouge, de cassis et de marrons d’Inde.

Les veinotoniques (ou phlébotoniques) exercent une action anti-inflammatoire ciblée, stimulent le tonus veineux et protègent les cellules endothéliales qui tapissent l'intérieur des veines. Ces actions se traduisent par une diminution du relâchement des veines et une inhibition des facteurs d'inflammation, qui provoquent la douleur et l'oedème.

Ce traitement est indiqué en cas de lourdeur des jambes, d'oedème ou de douleurs suite à des troubles fonctionnels. Il accompagne d'autres mesures comme le port de bas de contention et des soins locaux, notamment pour les ulcères veineux ou en cas d'ulcération cutanée suite à des varices.

Il est important de préciser que ces médicaments ne sont pas indiqués dans la prévention des varices.

Les traitements locaux


Ces applications procurent une sensation de fraîcheur et agissent immédiatement à l’endroit douloureux. On mentionnera les gels à base d’héparine et ceux à base d’aescine ou de plantes médicinales, pour un effet décongestionnant et rafraîchissant.

Les bas de contention peuvent se porter jusqu’au mollet ou jusqu'à la taille. Ils sont indispensables pour les personnes qui voyagent en avion, même pour des vols courts.

Le port de chaussures larges, ni trop plates, ni trop hautes (talons « botte ») est à préconiser.

Les opérations

op-stripping-aderspat-170_400_10.jpg
Le laser permet de réduire les fines varices (en cinq minutes en cabinet de dermatologie). On peut aussi les scléroser sous anesthésie locale, chez le phlébologue, et ce avant d’envisager une chirurgie plus invasive.

Le stripping classique consiste à enlever la veine principale des membres inférieurs en effectuant deux petites incisions à la cheville et au pli de l'aine. Il est progressivement abandonné au profit d'une technique appelée closure. En utilisant la radiofréquence, on parvient à brûler la veine de l'intérieur tout en la sclérosant. Cette intervention se déroule au bloc opératoire mais ne nécessite pas de nuit d'hospitalisation.

Les conseils

koppel-ouder-wandelen-zee-1700_050.jpg
A éviter

• L'exposition directe des jambes au soleil et les chaleurs excessives.
• Les stations debout et assise prolongées.
• Rester assis les jambes croisées.

A recommander

• Les jets d’eau froide sur les jambes, en partant du bas vers le haut.
• Boire beaucoup d’eau.
• Pratiquer une activité physique une demi-heure chaque jour (comme la marche à bon rythme).


publié le : 06/10/2011 , mis à jour le 08/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci