ad

Arrêter de fumer ? A 35 ans, c’est plus facile !

Dernière mise à jour: mai 2012 | 5801 visites
sigar-aanstek-170_400_05.jpg

news Selon une étude américaine, c’est entre 35 et 40 ans qu’il serait le plus « simple » d’arrêter de fumer.

Encore que « simple » n’est probablement pas le terme adéquat. Mais lequel choisir ? Facile, propice, favorable… ? En tout cas, comme ils l’ont indiqué dans le cadre d’un récent congrès de pneumologie, les chercheurs observent que c’est dans cette tranche d’âge que l’on enregistre les taux les plus élevés de réussite du sevrage tabagique.

Pourquoi ? L’explication tiendrait à des facteurs socio-psychologiques : prise de conscience claire des risques, pour soi comme pour son entourage familial (enfants…), intégration sociale et professionnelle dans des environnements où le tabac est chaque jour davantage banni (phénomène de pression/exclusion), projection dans l’avenir (l’importance d’un mode de vie sain), etc.

Ceci étant, poursuivent les spécialistes, il n’est évidemment pas question de… conseiller d’attendre la trentaine ou la quarantaine pour prendre cette décision oh ! combien salutaire ! Ils ajoutent, enfin, qu’en moyenne, un fumeur essaie… huit fois d’arrêter durant son existence, sans forcément y parvenir, faut-il le préciser. C’est dire la difficulté.


publié le : 14/02/2012 , mis à jour le 15/05/2012
ad
pub