ad

Quand les femmes viennent à manquer, les hommes flambent !

Dernière mise à jour: mai 2012 | 6508 visites
vr-shoppen-zakken-170_400_07.jpeg

news Le sex-ratio influe de manière directe sur le comportement financier des hommes : quand les femmes se font rares, ils ont tendance à dépenser plus d’argent.

Ces travaux conduits par une équipe de l’université du Minnesota reposent à la fois sur des expériences impliquant plusieurs groupes de volontaires, et sur des recherches statistiques.

Les expériences, d’abord, réalisées dirons-nous « en laboratoire ». Les participants, hommes et femmes, ont été confrontés à des scénarios visant à éclairer l’association entre comportement financier – économies, emprunts, dépenses… - et sex-ratio. Et il s’avère donc que les messieurs, dans une situation où ils perçoivent que les dames se font rares, manifestent une tendance très nette à dépenser davantage d’argent (le taux d’épargne s’effondre, l’endettement explose…).

Ainsi qu’ils l’expliquent dans le « Journal of Personality and Social Psychology », les chercheurs ont recoupé ces observations « théorico-expérimentales » avec des données portant sur une centaine de villes américaines. Ils ont comparé les taux d’endettement et d’utilisation des cartes de crédit : à tous les coups, au plus le sex-ratio penche du côté des femmes, au plus le taux d’endettement des hommes est élevé.

« C’est une question de survie », écrit l’un des auteurs. « Les hommes doivent se mettre en compétition pour se donner toutes les chances de trouver une compagne. Et cela passe aussi par l’argent ». On notera, par contre, que le sex-ratio ne semble pas influencer le comportement financier des femmes ; mais interviendrait quand même dans leurs attentes – elles sont plus attentives aux marques d'attention - lorsque les hommes se font nombreux.


publié le : 10/04/2012 , mis à jour le 07/05/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci