Parler tout seul pour retrouver ses clés

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 5155 visites
123-sleutels-170_08.jpg

news Parler tout seul peut s’avérer très utile pour repérer plus rapidement un objet.

Soliloquer : se parler à soi-même ; un comportement largement partagé (à des degrés très divers…). Gary Lupyan, un psychologue américain (université du Wisconsin-Madison), avait ainsi conduit voici quelques années une expérience – qui déborde le cadre du « soliloquisme » -, montrant que le fait d’entendre avec insistance le nom d’un objet (stylo, par exemple) permettait de le repérer plus facilement.

Cette fois, il a réuni un groupe de volontaires, et leur a demandé de s’auto-répéter certains mots (de soliloquer, donc), tout en ayant à identifier des objets alors que défilaient sur un écran plusieurs centaines d’images. La méthodologie de l’étude est assez complexe, et nous n’en retiendrons que le résultat : lorsque les mots correspondent à l’objet à trouver, le fait de se les répéter aide grandement à les trouver. Pour faire simple : la répétition du mot « chaise » n’aide pas à trouver un pinceau, mais répéter « GSM » permet de localiser plus facilement un… GSM.
Naguère, des recherches avaient mis en évidence une désynchronisation, dans le cerveau, entre les capacités visuelles et les mouvements ; ce qui contrariait par exemple la recherche de ses clés, oubliées on ne sait où dans l’habitation. Soliloquer – « Mes clés, mes clés, mes clés… » -, tout en se déplaçant sans se précipiter, peut donc contribuer à les retrouver plus rapidement.

Ces travaux ont été publiés dans la revue « The Quarterly Journal of Experimental Psychology ».


publié le : 01/10/2012 , mis à jour le 30/09/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci