Poisson et pollution : que peut-on encore manger ?

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 3109 visites
vette-vis-zalm-170_400_03.jpg

news Le poisson est excellent pour la santé, singulièrement les espèces riches en oméga-3. Mais la pollution de l'eau (en particulier de mer) constitue un réel problème. Comment équilibrer la balance risques-bénéfices ?

A priori, manger du poisson deux fois par semaine - comme le stipulent les recommandations nutritionnelles - ne présente pas de risques majeurs, surtout si l'on veille à diversifier les espèces.

En fait, il convient de privilégier les sardines, les harengs, les anchois, les maquereaux, les dorades ou encore les rougets ; et de limiter sa consommation de thon, frais ou en boîte, de thon rouge, de flétan, de saumon ou d'espadon, chez lesquels le mercure, parmi d'autres polluants, est le plus fréquemment retrouvé.



publié le : 13/10/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci