La vaccination contre le pneumocoque chez l'adulte

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 3679 visites
123-dr-vacc-senior-ouder-170_10.jpg

news Le pneumocoque est la cause d'infections sévères (en particulier la pneumonie) et l'une des sources de complications majeures de la grippe. Un vaccin existe. A qui doit-il être administré chez l'adulte ?

Un groupe spécifique de patients est particulièrement concerné par la vaccination contre les pneumocoques, en raison des risques d'infection fulminante : ceux qui souffrent d'asplénie, c'est-à-dire l'absence (après ablation - splénectomie) ou un trouble du fonctionnement de la rate (asplénie fonctionnelle).

Dans une perspective plus large, le Conseil supérieur de la santé recommande la vaccination anti-pneumocoques :

• aux personnes âgées de plus de 65 ans,
• aux patients de plus de 50 ans qui souffrent d'une affection (broncho)pulmonaire chronique, d'une maladie cardiaque chronique, d'un éthylisme avec ou sans cirrhose, ainsi qu'aux personnes infectées par le VIH.

L'administration du vaccin sera évaluée pour les patients :

• transplantés,
• souffrant de lymphome, de leucémie lymphoïde, de myélome multiple,
• porteurs d'autres affections chroniques (comme l'insuffisance rénale ou un trouble cardiovasculaire).

Le calendrier

• La vaccination consiste en l'injection d'une dose unique.
• Un rappel interviendra tous les trois à cinq ans chez les personnes présentant une asplénie.
• En cas de pathologie chronique, le rappel se fera après cinq à sept ans.
• Chez les plus de 65 ans, une revaccination est conseillée, après cinq à sept ans.

Le vaccin contre le pneumocoque peut être administré en même temps que celui contre la grippe, mais les injections se feront dans des sites distincts.


publié le : 23/11/2012 , mis à jour le 22/11/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci