Les psychopathes manquent de nez

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 3346 visites
123-man-zw-kap-psyc-neus-depr.jpg

news Etonnante observation : les individus à tendance psychopathique présentent des capacités olfactives amoindries.

Cette étude australienne (université Macquarie - Sidney) a porté sur une centaine d’adultes (sans condamnation). Les chercheurs ont à la fois évalué la sensibilité olfactive de ces volontaires, tout en cernant cinq traits de personnalité : manipulation, insensibilité, mode de vie (très) inconstant, tendances criminelles et capacités d’empathie.

Comme l’explique Maxi Sciences, « les résultats révèlent que les personnes à traits psychopathiques marqués sont davantage susceptibles de peiner à identifier et à différencier les odeurs ». En fait, les régions cérébrales contrôlant les processus olfactifs sont moins efficaces chez ces individus que chez les autres ; sachant qu’il existerait une passerelle, une certaine corrélation, entre des zones du cerveau impliquées dans l’olfaction et dans les tendances psychopathes.

Vraiment très surprenant ! En tout état de cause, les auteurs indiquent que « les mesures de l’olfaction représentent un marqueur potentiellement intéressant pour les traits psychopathiques ».

Ils détaillent cela dans la revue « Chemosensory Perception ».


publié le : 06/01/2013 , mis à jour le 05/01/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci