Compter les bouchées pour moins manger

Dernière mise à jour: décembre 2012 | 6366 visites
vlees-vork-eten-170-400_03.jpg

news Le simple fait de compter le nombre de bouchées permet de limiter la quantité de nourriture ingérée.

Pour maîtriser ses apports alimentaires, il faut de la volonté. Pour les uns, il s’agit d’un comportement naturel ; pour les autres, c’est un véritable défi, parfois insurmontable. Or, il est évident que la limitation de sa consommation de nourriture hautement calorique (gras, sucré…) est un pilier du régime amaigrissant, et à tout le moins du contrôle de son poids. Dès lors, comment faire en sorte que ceux qui rencontrent de grosses difficultés à prendre sur eux y parviennent quand même ?

Une équipe de l’université du Minnesota s’est penchée là-dessus, en conduisant une série d’expériences impliquant des volontaires dont le degré de « self control » variait sensiblement. Lors de tests successifs, ils ont été invités à manger des portions de nourriture saine et hypercalorique ; soit en avalant sans réfléchir tout ce qu’ils désiraient, soit en comptant les bouchées (aucune limite de quantité n'avait été fixée).

Résultat : chez ceux qui manquent a priori de maîtrise face à la nourriture, le simple fait de comptabiliser les quantités avalées réduit notablement les apports d’aliments gras et sucrés (la sensation de satiété se manifeste plus vite et plus fort), au point que les différences deviennent quasi inexistantes par rapport à ceux qui se contrôlent naturellement. Un bénéfice sur le plan qualitatif, aussi, avec un sentiment de satisfaction sensiblement plus élevé. Les auteurs insistent sur le fait que ce « comptage » ne doit évidemment pas intervenir lorsqu’il s’agit d’aliments sains.

Un article sur le sujet a été publié dans le « Journal of Consumer Research ».


publié le : 10/12/2012 , mis à jour le 09/12/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci