Ados obèses : une sexualité menacée

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 4495 visites
jongens-obesitas-170_01.jpg

news Les jeunes obèses accusent un déficit important en testostérone, ce qui ne va pas sans risques pour le fonctionnement sexuel.

Ces chercheurs de l’université américaine de Buffalo avaient déjà mis en évidence une association entre l’obésité et les niveaux de testostérone auprès d’un large panel d’adultes en (net) surpoids. Cette fois, ils se sont intéressés à une population d’adolescents et de jeunes gens âgés de 14 à 20 ans.

Coordinateur de cette étude, le Pr Paresh Dandona, chef du service d’endocrinologie, indique avoir observé que chez ces jeunes obèses, les taux de testostérone sont inférieurs de moitié par rapport à des adolescents avec un indice de masse corporelle (IMC) satisfaisant. « Des implications franchement horribles parce que ces garçons sont à risque d’impuissance et de stérilité », comment-t-il, cité par Santé Log.

Il ajoute que ces résultats doivent être confirmés par des recherches conduites sur une plus large échelle, qu’il considère comme absolument nécessaires. Il rappelle que chez les adultes obèses, les niveaux de testostérone semblent revenir à la normale après une perte de poids (singulièrement lorsqu’elle est induite par la chirurgie bariatrique).

[Source : Clinical Endocrinology]


publié le : 26/01/2013 , mis à jour le 25/01/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci