Accueillir un chat : une décision réfléchie

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 3016 visites
123-dieren-2katten-eten-korrels-voed-170_08.jpg

news Adopter un chaton ou un chat adulte ? La démarche n’est pas motivée par les mêmes considérations. Mais dans les deux cas, la décision doit être mûrement réfléchie.

Le chaton. Il est important de ne pas le séparer trop tôt de sa mère et de sa fratrie, en compagnie desquels il va poser les bases de son éducation et de sa socialisation. Un chaton ne devrait pas quitter son « noyau familial » avant l’âge de trois mois, au risque, plus tard, de manifester des problèmes de comportement, comme la malpropreté, la tendance excessive à griffer et à mordiller, voire à réagir avec agressivité.

La décision de l’accueillir ne doit pas être prise sur un coup de tête : un chat vit en moyenne entre dix et quinze ans. Et lorsque le chaton débarque à la maison, plusieurs mois marqués par une succession de « bêtises de jeunesse » sont à prévoir. De la patience et un effort d’éducation sont donc nécessaires. Si d’autres animaux sont déjà présents, l’adaptation des uns ou autres ne devrait pas poser de réel problème.

Le chat adulte. Adopter un adulte relève davantage de la bonne action, afin d’offrir à ce compagnon un nouveau départ. Le tempérament de l’animal, dont le caractère est bien défini contrairement à celui du chaton, sera assez facilement et assez rapidement cerné. L’adulte est propre et beaucoup plus calme que le jeune.

Dans les deux cas, une visite chez le vétérinaire est évidemment indiquée.


publié le : 01/02/2013 , mis à jour le 31/01/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci