La morsure d’abeille va-t-elle nous anesthésier ?

Dernière mise à jour: février 2013 | 2711 visites
bij-honing-170_400_05.jpg

news Lorsqu’elle mord un intrus, l’abeille injecte une substance anesthésiante. L’homme en bénéficiera-t-il ?

On parle bien ici de morsure et pas de piqûre. L’abeille utilise cette technique contre les prédateurs et les parasites trop petits pour être piqués et tués par le venin : cela permet de les immobiliser le temps de les éjecter de la ruche. La substance anesthésiante est sécrétée par les glandes mandibulaires.

Une équipe de chercheurs grecs et chypriotes, avec la collaboration du Centre national français de la recherche scientifique (CNRS), a réussi à démontrer que cet effet anesthésiant est provoqué par un composé connu sous le nom de 2-heptanone (2-H). Ils ont comparé ses propriétés avec celles d’un produit bien connu, la lidocaïne. Et il s’avère que l’une et l’autre agissent par les mêmes voies, avec une efficacité similaire, et une plus faible toxicité pour la 2-heptanone.

Les spécialistes considèrent que la 2-H présente un très grand potentiel d’utilisation chez l’homme. Ils ont déposé un brevet et poursuivent leurs travaux.

[Source : PLoS One]


publié le : 14/02/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci