ad

Voici pourquoi il ne faut pas téléphoner au volant

Dernière mise à jour: février 2013 | 3173 visites
gsm-auto-1701.gif

news Quelques exemples concrets de l'incidence du téléphone portable sur la vigilance au volant. Des statistiques belges assez surprenantes qui devraient inciter les conducteurs à ne jamais utiliser leur GSM lorsqu'ils circulent en voiture.

Téléphoner au volant a beau être interdit, beaucoup d'automobilistes ne semblent pas s'en soucier. C'est en tout cas ce que relève une enquête réalisée par l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). Il apparaît ainsi qu'un conducteur sur quatre téléphone au moins une fois par jour avec son GSM (à la main) tout en circulant. Pire : 24% des personnes interrogées avouent lire des SMS (textos) en roulant et 16% disent en envoyer.

Au total, plus de la moitié des Belges – 53% exactement – utilisent régulièrement leur GSM en voiture. Un tiers d'entre eux possèdent un kit mains libres, dont ils ne se servent d'ailleurs pas systématiquement.

Les conséquences

• Deux à neuf fois plus de risques de provoquer un d'accident.
• Effet comparable à une alcoolémie de 0,8 g/l.
• Le kit mains libres ne donne aucune garantie objective de sécurité.
• Risque de freinage brusque en cas d'appel sortant ou entrant.
• Comportement hésitant, danger de sortie de trajectoire.
• En moyenne, quatre panneaux de signalisation sur dix ne sont pas clairement visualisés.
• Refus de priorité.
• Inattention mettant en danger les piétons, qui sont aperçus plus tardivement.
• Temps de réaction beaucoup plus long face à un obstacle.


publié le : 22/02/2013 , mis à jour le 21/02/2013
ad
pub