Bien manger : quelques minutes en plus à table font une grande différence

Dernière mise à jour: avril 2013 | 3974 visites
123-gezin-samen-eten-ontbijt-geluk-170_02.jpg

news Le temps consacré aux repas en famille représente un indicateur important de l’équilibre nutritionnel, avec en ligne de mire une meilleure maîtrise des risques de surpoids chez l’enfant.

Prolonger le temps passé ensemble à table, en famille (quelle qu’en soit la composition), quelques fois par semaine : ces chercheurs de l’université de l’Illinois considèrent qu’il s’agit d’une stratégie cruciale pour améliorer la qualité des apports alimentaires.

Pourquoi cette poignée de minutes fait-elle la différence ? Parce qu’elle traduit, pour autant évidemment que ces moments soient utilement mis à profit, une toute autre approche des priorités nutritionnelles ; en termes de planification et de préparation des repas, ainsi qu’en ce qui concerne les échanges qui ont lieu durant ces moments-là. Cette manière d’aborder les choses serait en particulier bénéfique dans les familles socio-économiquement les moins favorisées, qui sont aussi les plus exposées aux risques d’obésité (singulièrement infantile).

De fait, les auteurs concèdent que le budget peut manquer pour accéder à des aliments à la fois diversifiés et de qualité, que les parents n’ont pas forcément beaucoup de temps à consacrer à la préparation des repas, pour ensuite s’attabler et en profiter tranquillement avec leurs enfants. Par rapport à cela, ils considèrent qu’au-delà de la diffusion de l’information sur la nécessité de partager des « vrais » repas en famille, des conseils peuvent être prodigués concernant la gestion du temps et du stress, tout en fournissant aux parents des recettes et des astuces pour la réalisation de plats à la fois simples, peu onéreux, sains et équilibrés.

[Source : Economics & Human Biology]


publié le : 06/04/2013 , mis à jour le 05/04/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci