ad

Rester jeune dans sa tête, c’est vraiment crucial

Dernière mise à jour: mai 2013 | 4204 visites
glamsm-ouder-koppel-lacht-200.jpg

news Les personnes qui se qualifient de « vieilles et fragiles » sont entraînées dans une sorte de cercle vicieux.

En fait, elles s’enferment dans un processus de désengagement social, ce qui nuit considérablement à leur santé physique et psychologique. C’est ce qui a été observé par cette équipe de l’école de médecine de l’université d’Exeter (Angleterre), auprès d’un panel représentatif de seniors et d'aînés, interrogés sur la perception du vieillissement, par eux-mêmes comme par leur entourage, sur l’évaluation de leur état de santé ou encore sur leur implication dans la vie sociale. « En se jugeant vieux et fragile, on agit comme une personne vieille et fragile », expliquent les auteurs.

Cette manière de penser conduit à s’éloigner des activités physiques et sociales, ce qui renforce l’auto-jugement négatif, puis l’isolement et la perte d’autonomie. Un cercle vicieux aux conséquences potentiellement graves, qu’il est important de rompre par le soutien et l'accompagnement.

Voir aussi l'article : L’isolement, une cause de mortalité à ne pas sous-estimer

Source: The British Psychological Society via Santé Log
publié le : 12/05/2013 , mis à jour le 11/05/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci