L'inactivité physique, une véritable épidémie

Dernière mise à jour: août 2013 | 8027 visites
123-man-ligt-tv-kijken-170-07.jpg

news La sédentarité s’inscrit comme un facteur de risque majeur de maladie cardiovasculaire et de décès prématuré.

Au point qu'elle talonne… le tabagisme, selon une récente méta-analyse des statistiques internationales de mortalité. Cette inactivité, qui concernerait une personne sur trois dans les pays occidentaux, complique ou est accentuée par des comportements corollaires, comme la consommation de sodas et une alimentation peu variée et très déséquilibrée, trop riche en graisses, en sucres ajoutés et en sel.

Avec l’hypertension artérielle, le tabac et l’excès de cholestérol, la sédentarité représente un risque à part entière, qu’il s’agisse de trouble cardiaque, de diabète de type 2 ou de cancer (notamment du côlon). La bonne nouvelle, c’est que des changements assez simples peuvent permettre de corriger le tir. Il suffit de se bouger un peu. Par exemple :

• se rendre au boulot à pied ou en vélo
• se garer à bonne distance du lieu de travail ou du domicile, ou descendre un arrêt de bus ou de tram avant l’arrêt habituel
• se lever toutes les heures de son bureau et effectuer quelques pas
• prendre les escaliers
• faire ses courses à pied

Chacun adaptera en fonction de ses possibilités et trouvera d’autres idées.

Source: International Chair on Cardiometabolic Risk via Santé Log
publié le : 10/08/2013 , mis à jour le 09/08/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci