Le fenouil : le légume du sud aux multiples bienfaits

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 5098 visites
123-groenten-venkel-170-8.jpg

news Le fenouil, un légume typique des régions méditerranéennes, est plutôt méconnu et relativement peu utilisé ailleurs. Pourtant, il regorge de bienfaits pour la santé et de vertus anti-flatulences.

Le fenouil doit son nom au latin foenum (foin), en référence à la verdure dont il est coiffé et à l'odeur anisée assez puissante qui n'est pas sans rappeler, effectivement, celle du foin. Il existe différentes variétés de fenouil : poivré, aromatique, sauvage, doux... Le fenouil de Florence est celui qui est consommé chez nous. C'est la seule variété bulbeuse.

Un trésor de vertus


Très riche en vitamines C (52 mg/100 g), en vitamine B9, E, en provitamine A (bêta-carotène) et en antioxydants (calcium, magnésium, potassium et fer), le fenouil agit contre l'hypertension, renforce le système immunitaire, combat le mauvais cholestérol et permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires. Il contient du polyacétylène, une substance renommée pour ses actions antibactérienne et anti-inflammatoire. Le fenouil est surtout très apprécié pour ses vertus carminatives, c'est-à-dire contre les flatulences, ainsi que pour ses propriétés digestives. De plus, il permet de soulager la constipation. Enfin, il est recommandé en cas de troubles oculaires et pour traiter la mauvaise haleine.

Comment le préparer ?


• Eliminez les tiges vertes et le foin. Ces parties pourront être conservées pour donner une touche anisée à certains fumets ou à des sauces.

• Retirez les feuilles extérieures du bulbe et lavez le reste à l'eau froide.

• Le fenoul peut être cuit à l'eau, gratiné, caramélisé, dégusté cru en salade avec par exemple des rondelles de pommes ou présenté en accompagnement de poissons gras comme il est souvent servi dans les pays scandinaves. On peut aussi le faire mijoter ou l'incorporer dans une ratatouille avec d'autres légumes. Enfin, râpé, il enrichira vos salades d'une note anisée. Cru, il fera merveille trempé dans un aïoli. Caramélisé et froid pour accompagner le fromage, à l'eau avec les poissons et l'agneau. Il tient une place de choix en accompagnement de plats provençaux ou de poissons de la Méditerranée grillés ou cuits à la plancha.

Source: B. Simon
publié le : 27/08/2013 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci