Infections urinaires : revoici le cranberry

Dernière mise à jour: octobre 2013 | 4501 visites
cranberriesap-170_02.jpg

news Les propriétés antibactériennes du cranberry (la canneberge) ont fait l’objet de nouvelles recherches aux résultats plutôt positifs.

Cet effet du cranberry dans les infections urinaires a été évoqué à maintes reprises, avec des conclusions contradictoires. Cette étude de l’université McGill (Montréal) va dans le sens d’un impact bénéfique, et dans un second temps, les chercheurs expliquent même que la canneberge pourrait contribuer à assainir certains dispositifs médicaux.

Lors de travaux réalisés en laboratoire, ils montrent d’abord que de la poudre de cranberry permet de contrer la capacité de propagation de la bactérie Proteus mirabilis, responsable (notamment) d’infections urinaires chroniques. Ces spécialistes avaient déjà mis en évidence un phénomène similaire avec d’autres bactéries, en particulier E. Coli. (le germe le plus fréquemment impliqué dans ces infections) et considèrent que leurs nouveaux résultats encouragent la consommation, dans ce contexte, de cranberry (en particulier sous forme de jus).

Dans une seconde étude, ils ont observé que des supports en silicone recouverts d’extraits de canneberge freinaient la prolifération de Proteus mirabilis, ce qui suggère que ces dérivés pourraient être utilisés dans des dispositifs médicaux (comme les cathéters et les sondes) souvent associés aux infections en milieu hospitalier. La piste est en tout cas ouverte.

Source: Revue canadienne de microbiologie (www.nrcresearchpress.com/jo) - Colloids and Surfaces B : Biointerfaces (www.journals.elsevier.com/c)
publié le : 15/10/2013 , mis à jour le 14/10/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci