ad

Du jus d’hibiscus, ça vous tente ?

Dernière mise à jour: août 2015 | 3552 visites
123-bloem-hibiscus-170-12.jpg

news Qualités gustatives, nutritionnelles et médicinales : les fruits et les plantes du bout du monde recèlent bien des vertus.

Du jus de mûre andine et de calice d’hibiscus : ce sont ces deux boissons qui sont mises plus particulièrement en avant par le Cirad, un centre français de recherche agronomique qui collabore étroitement avec les pays de l’hémisphère sud. Des boissons qui présentent donc des bienfaits pour la santé, tout en contribuant à enrichir la biodiversité.

Ainsi, « la mûre andine est plus acide, plus astringente que la mûre de nos campagnes. Elle contient des antioxydants et des polyphénols qui colorent le jus et surtout lui confèrent de très bons effets santé ». En partenariat avec des confrères du Costa Rica, les spécialistes du Cirad ont étudié les composés biochimiques de la mûre andine et testé des procédés de transformation (extraction, filtration, pasteurisation, conditionnement…). Des études cliniques ont permis d’évaluer – avec des résultats positifs – les bienfaits de ce produit dans le cadre d’une nutrition préventive, face en particulier au syndrome métabolique et aux maladies cardiovasculaires. Un brevet a été déposé.

Quant au jus d’hibiscus (Hibiscus sabdariffa), il s’agit d’une boisson traditionnelle en Afrique, obtenue à partir du calice séché de la fleur d’hibiscus rouge. « Elle est désaltérante et peut se mélanger à la menthe et au gingembre. Ses pouvoirs antioxydants ont également été démontrés ». Des tests gustatifs ont été menés dans une série de villes européennes et plusieurs entreprises se disent intéressées par une commercialisation. Ces boissons pourraient donc un jour se retrouver en très bonne place dans les rayons de nos magasins.

Source: Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (www.cirad.fr)
publié le : 21/12/2013 , mis à jour le 06/08/2015
ad
pub