Amnésie globale transitoire : quelle prise en charge ?

Dernière mise à jour: mars 2014 | 9146 visites
123-hers-vergeten-dem-beroert-synaps-170-011.jpg

news L'amnésie globale transitoire se traduit par une perte soudaine de mémoire. Comment le diagnostic est-il posé et existe-t-il un traitement ?

Une prise en charge médicale est évidemment nécessaire et le patient ou son entourage y recourent d'ailleurs spontanément, étant donné le caractère très angoissant de la situation.

Pour établir le diagnostic, il est d'abord nécessaire d'écarter d'autres causes possibles de troubles neurologiques (affectant ici la mémoire), comme l'accident vasculaire cérébral (AVC), l'épilepsie ou une tumeur au cerveau.

Le médecin vérifiera les fonctions cérébrales, nerveuses et musculaires. Il procédera ensuite à des tests de mémoire en demandant au patient de nommer certains objets, de répéter des chiffres ou de retenir un numéro de téléphone. Des examens d’imagerie médicale interviendront alors (scanner, IRM) ainsi qu'une électroencéphalographie (EEG). Et ceci, toujours, pour vérifier la présence ou non d'une atteinte cérébrale.

Quant au traitement de l'amnésie globale transitoire, il repose sur... l'attente, puisqu'en principe tout rentre dans l'ordre endéans les vingt-quatre heures. Il ne subsiste aucune séquelle.

Voir aussi l'article : Amnésie globale transitoire : de quoi s'agit-il ?


publié le : 29/03/2014 , mis à jour le 28/03/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci