Les solutions contre la constipation en vacances

Dernière mise à jour: juillet 2015 | 7607 visites
123-p-vr-pijn-buik-jong-170-4.jpg

news Il n'y a pas que la fameuse turista qui peut perturber les vacances. La constipation du voyageur peut elle aussi jouer les trouble-fête et gâcher le séjour. Comment limiter les risques ?

Divers facteurs peuvent être à l'origine de la constipation du voyageur :

• la différence de rythme des activités
• le changement de climat
• la modification du régime alimentaire
• l'élément psychologique : il n'est pas rare d'observer une réticence à aller à la selle dans un environnement autre que celui du domicile
• l'effet collatéral de la peur de la turista, avec une consommation réduite de crudités, de fruits et de légumes
• la gourmandise des vacances, avec davantage d'en-cas sucrés, de desserts ou de pain blanc (brioche, baguette, foccacia...), ce qui peut rendre le transit intestinal plus paresseux

Les conseils


• A jeun, boire un verre d'eau tempérée (d'une bouteille encapsulée lorsqu'on séjourne dans un pays à haut risque de turista).

• Manger tous les jours un yaourt (si possible avec des probiotiques), du pain d'épices, des pruneaux et des céréales.

• Boire un ou deux verres de jus de fruits par jour, surtout des agrumes.

• Manger les fruits avec la peau. Privilégier les prunes, les cerises, les kiwis, et éviter les bananes, qui constipent.

• Boire au moins 1,5 à 2 l de liquide par jour.

• Faire le plein de légumes (au moins 300 g par jour), surtout des salades et des crudités. Arroser le tout d'huile d'olive.

• Eviter le riz, les biscottes, la cannelle ou le vin rouge qui ont une action constipante.

• Prendre tout son temps lorsqu'on va à la selle. Un laxatif léger peut aider.

• Ne pas lésiner sur les fibres : céréales, pain gris, fruits et légumes. Une salade de pommes de terre peut parfaitement faire l'affaire si vous ne supportez pas les crudités ou que vous craignez de contracter une turista.

Dans les pays à risque de turista, il s'agira de trouver le juste équilibre entre les moyens de prévention ou de soulagement de la constipation et les facteurs de risque de diarrhée.


publié le : 14/07/2015 , mis à jour le 15/07/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci