Les 5 clés contre la crise cardiaque

Dernière mise à jour: novembre 2014 | 15232 visites
123-p-hartaanval-pijn-170-11.jpg

news L’adoption d’un mode de vie sain, basé sur cinq points clés, permet de réduire dans des proportions considérables le risque d’infarctus du myocarde.

Ces recommandations sont connues, mais l’ampleur de la réduction du risque a surpris les chercheurs eux-mêmes, attachés au Karolinska Institutet (Stockholm). Quelque 20.000 hommes d’âge moyen ont été suivis pendant onze ans dans le cadre de cette étude. Aucun ne présentait d’antécédents de cancer, de maladie cardiovasculaire, de diabète, d’hypertension ou d’excès de cholestérol.

Les cas d’infarctus du myocarde ont été croisés avec le mode de vie, et cinq paramètres en particulier : une alimentation saine (singulièrement riche en fruits, en légumes, en noix et en poisson), une consommation très modérée d’alcool, pas de tabagisme, une activité physique régulière (marche ou vélo pendant au moins une demi-heure par jour et un supplément d’exercice d’au moins une heure par semaine) et un poids satisfaisant, avec en particulier l’absence d’obésité abdominale (tour de taille inférieur à 95 cm).

En croisant toutes les données, il s’avère que les hommes qui répondent à ces cinq critères s’exposent à un risque réduit de 80% de souffrir d’une crise cardiaque par rapport à ceux qui ne présentent aucun de ces facteurs protecteurs. Chaque comportement sain réduit le risque, avec un effet d’accumulation. Les bienfaits (voir le schéma ci-dessous) portent sur les lipides sanguins, la pression artérielle, le stress oxydatif, la sensibilité à l’insuline, l’inflammation, la fonction cardiaque ou encore la coagulation sanguine.

L'idéal consiste évidemment à respecter tous les critères, et en tout cas cela donne à chacun une idée assez claire des points à corriger.

RisqueCardiaque.jpg

Ce schéma illustre l'effet protecteur cumulé des cinq éléments clés contre le risque de crise cardiaque. De bas en haut : une alimentation saine, une consommation modérée d'alcool, ne pas fumer, une activité physique régulière et un poids satisfaisant.

Source: Journal of the American College of Cardiology (www.journals.elsevier.com/j)
publié le : 17/11/2014 , mis à jour le 16/11/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci