Risque cardiaque : les différences entre hommes et femmes

Dernière mise à jour: février 2015 | 7045 visites
123-p-vr-hart-aanval-pijn-170-12.jpg

news En termes de prévention, de suivi et de prise en charge cardiovasculaire, il est important de bien connaître les différences de risque selon le sexe.

Cette étude néerlandaise (université de Rotterdam) a regroupé quelque 8.500 personnes, âgées au départ de 55 ans et sans pathologie cardiovasculaire. Elles ont été suivies pendant une vingtaine d’années en moyenne. Durant cette période, environ 3.000 ont présenté une complication cardiovasculaire. Ainsi que l’explique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « à l’âge de 55 ans, le risque de présenter par la suite une maladie cardiovasculaire est quasi identique pour les hommes et pour les femmes ». En revanche, « il existe de grandes différences en ce qui concerne le premier incident cardiovasculaire ».

Ainsi, les hommes sont plus susceptibles de développer d’abord une pathologie coronaire, alors que les femmes présentent plutôt une pathologie cérébro-vasculaire ou une insuffisance cardiaque. Une autre différence porte sur l’âge auquel survient cette première manifestation, beaucoup plus tardive chez les femmes. Dans leur cas, le risque n’augmente pas progressivement comme chez les hommes, mais par paliers.

Le Dr Péluchon poursuit, toujours à propos des femmes : « Ceci pourrait signifier qu’un faible risque sur dix ans à l’âge de 55 ans n’exclut pas un risque élevé pour le reste de la vie, ce qui justifierait des réévaluations régulières ». Enfin, « l'approche des facteurs de risque doit être globale, et viser tout autant la normalisation du bilan lipidique (cholestérol et triglycérides) que le respect des règles hygiéno-diététiques (poids, sel…) et le contrôle de la pression artérielle ». La lutte contre le tabagisme, la maîtrise de la consommation d'alcool et la stimulation de l'activité physique complètent l'arsenal.

Source: BMJ Open (http://bmjopen.bmj.com)
publié le : 17/02/2015 , mis à jour le 16/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci