Comment se transmet le virus de l'herpès génital ?

Dernière mise à jour: février 2015 | 4250 visites
koppel-bh-1710_400_06.jpg

news L'herpès génital est une maladie sexuellement transmissible très contagieuse. Quelles sont les pratiques à risque de contamination ?

Dans la majorité des cas, cette forme d'herpès est causée par le virus Herpes simplex (HSV) de type 2, mais le HSV 1 serait en cause dans environ un tiers des cas.

La transmission s'effectue toujours par contact direct avec une personne infectée. Celle-ci peut ne présenter aucun symptôme à ce moment-là. Le risque de contagion est toutefois plus élevé si elle est en phase éruptive (présence de vésicules).

Lors d'un rapport sexuel, la pénétration n'est par la seule de voie de transmission. Ainsi, elle peut se produire en touchant le sexe du partenaire après avoir porté le doigt à un bouton de fièvre ou lors de relations oro-génitales (cunnilingus, fellation). Il est conseillé d'éviter les relations sexuelles, même avec préservatif, en cas de poussée herpétique.

La transmission de la mère à l'enfant est également possible. Si des signes sont présents dans la sphère vaginale, la césarienne est impérative. En tout état de cause, il est indispensable d'informer son gynécologue si un diagnostic d'herpès génital a été posé par le passé. En cas d'infection pendant la grossesse, le médecin prendra les mesures adéquates.

Le traitement antiviral est utile pour atténuer les symptômes et les complications, mais il doit être administré au tout début de la crise.


publié le : 23/02/2015 , mis à jour le 22/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci