Douleur : moins de médicaments grâce à la méditation

Dernière mise à jour: février 2015 | 6307 visites
123-p-meditatie-yoga-strand-170-2.jpg

news En cas de douleurs chroniques, la méditation de pleine conscience réduit le besoin pour les patients de recourir aux antalgiques puissants.

Cette équipe de l’université d’Utah s’est intéressée aux bénéfices de la méditation chez les personnes souffrant de douleurs chroniques et fortes consommatrices d’antidouleurs opioïdes. Deux groupes ont été constitués. Le premier a suivi pendant deux mois une formation à la pleine conscience, axée sur le renforcement des émotions positives et l’appréciation des expériences agréables de l’existence, avec une meilleure acceptation (gestion) de la douleur. Ces participants ont ensuite continué à pratiquer chez eux. L’autre groupe n’a pas bénéficié de cette initiation.

Résultat : une diminution qualifiée de « très significative » de l’utilisation des antidouleurs dans le groupe méditation. Qui plus est, le cerveau de ces patients, observé par électroencéphalographie (EEG), s’active avec une intensité particulière lorsqu’ils sont en situation de (post)méditation ; et ce degré d’activation est corrélé à la baisse du recours aux antidouleurs. Autrement dit, ils souffrent moins, ou font mieux face à la douleur, et cela se traduit par un plus faible usage des médicaments.

Les chercheurs considèrent qu’il s’agit d’une approche aux implications extrêmement importantes, et ils ajoutent qu’ils développent aussi des stratégies de sevrage tabagique et de perte de poids basées sur la méditation de pleine conscience.

Source: Journal of Behavioral Medicine (www.springer.com/medicine/j)
publié le : 13/02/2015 , mis à jour le 12/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci