Sexualité : comment le sommeil influence le désir et le plaisir

Dernière mise à jour: juin 2015 | 12553 visites
koppel.jpg

news Un sommeil de qualité va agir de manière positive sur la sexualité de la femme. Au contraire, une mauvaise nuit aura des effets négatifs immédiats.

Pendant deux semaines, jour après jour, plusieurs centaines de femmes ont répondu à un questionnaire en deux volets : l’un sur leur sommeil la nuit précédente (nombre d’heures et qualité, de mauvaise à excellente), l’autre sur leur désir sexuel (excitation) et leur satisfaction (plaisir, orgasme) en cas de relations intimes avec un partenaire ou de stimulation en solitaire le jour suivant.

Le résultat indique qu’un sommeil d’une durée insuffisante ou excessive par rapport aux recommandations dans ce domaine, ou aux besoins ressentis par la femme, influence la sexualité de manière néfaste, et ceci pour les deux paramètres (désir et satisfaction). Précisons qu’un nombre d’heures insuffisant agit (beaucoup) plus défavorablement qu’une durée de sommeil trop longue, alors que ces constatations sont indépendantes de la fatigue de la journée, par exemple.

Les auteurs, qui rejoignent en cela les conclusions d’autres études, déduisent qu’une bonne qualité du sommeil est un élément clé du bien-être sexuel, en termes de désir et de réponse génitale. Et dès lors, les troubles du sommeil doivent être considérés comme un facteur de risque de dysfonction sexuelle, et être abordés avec les personnes qui présentent ce problème.

Voir aussi l'article : Sommeil : quelle est la durée idéale selon votre âge ?

Source: The Journal of Sexual Medicine (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 15/06/2015 , mis à jour le 14/06/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci