La taille, un indicateur du risque cardiaque ?

Dernière mise à jour: mai 2019 | 9295 visites
123-p-hart-slagaders-coronaire-170-6.jpg

news Les personnes de plus petite taille présenteraient un risque cardiaque plus élevé. En cause : des facteurs génétiques.

Cette association entre la taille à l’âge adulte et le risque de maladie coronaire a déjà été évoqué : plus on est petit, plus le risque augmente. Ceci a aussi été mis en évidence pour la pression artérielle, le taux de mauvais (LDL) cholestérol et le diabète.

Une équipe britannique (université de Leicester) a approfondi le sujet en conduisant une étude regroupant au total quelque 200.000 hommes et femmes, et elle aboutit à la conclusion que chaque tranche de 6,5 cm augmente (ou diminue…) en moyenne de 8% le risque cardiaque. Et cette observation se maintient après prise en considération de paramètres comme le tabac, l’alcool, la pression artérielle, le diabète, l’IMC, le statut socio-économique, la profession…

Ceci ne signifie évidemment pas que d’autres facteurs de risque n’interviennent pas (pensons notamment au tabac), mais indique qu’à risques équivalents, la taille s’inscrit comme un élément non négligeable. L’explication résiderait dans des composantes génétiques, déterminant à la fois la taille (plus petite) et le risque coronaire (plus élevé), et les auteurs renvoient à l’hypothèse d’un profil lipidique plus défavorable.

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 05/05/2019 , mis à jour le 14/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci