Vidéos de chats : un excellent anti-stress !

Dernière mise à jour: septembre 2015 | 8911 visites
123-dieren-kat-9-7.jpg

news Les vidéos de chats connaissent un succès phénoménal sur Internet, et en particulier sur les réseaux sociaux. Futile ? Pas du tout !

Ainsi que l’explique cette équipe américaine (université de l’Indiana), « à première vue, ce sujet paraît très léger pour faire l’objet d’une étude académique sérieuse, mais l’extraordinaire popularité des vidéos de chats justifie des recherches approfondies ». Et c’est donc ce qui a été entamé par ces chercheurs, qui appellent leurs confrères spécialistes des médias et les psychologues à poursuivre ces travaux.

Dans le cadre de cette étude-ci, quelque 7.000 usagers d’Internet ont répondu à un questionnaire portant en particulier sur la fréquence de visionnage des vidéos mettant en scène des chats, et les réactions émotionnelles dans ces circonstances. Plusieurs éléments très intéressants ont pu être mis en évidence. Ainsi, « ces séquences apportent, même momentanément, un bénéfice émotionnel indéniable, en apaisant l’anxiété et le stress, en suscitant un sentiment de joie et en estompant une sensation de mal-être ».

La situation n’est cependant pas toujours aussi idyllique, puisqu’une proportion non négligeable des férus de vidéos de chats avouent ressentir un petit sentiment de culpabilité après ces visionnages, non pas tant qu’ils aient honte, mais parce que souvent, ils… retardent d’autres activités. Ceci est particulièrement vrai sur le lieu de travail : pendant qu’on surfe, on ne fait pas autre chose... mais cela ne vaut pas que pour les chats. Et à nouveau, les choses sont plus complexes, puisqu’il apparaît que le bien-être ressenti après avoir visionné ces vidéos aide ensuite à mieux réaliser – disons avec un esprit plus positif – les tâches professionnelles à venir.

Les spécialistes américains n’hésitent pas à suggérer : « Des recherches futures permettront de mieux comprendre cette influence des vidéos de chats sur l’état émotionnel, et il faudra tester leur intérêt en tant qu’approche simple et peu coûteuse pour améliorer le bien-être émotionnel ».

Source: Computers in Human Behavior (www.journals.elsevier.com/c)
publié le : 16/09/2015 , mis à jour le 15/09/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci