Le bruit de la circulation, un vrai danger pour le cœur et le cerveau

Dernière mise à jour: septembre 2015 | 5437 visites
123-vr-oorpijn-lawaai-tinnit-170_09.jpg

news L’exposition au bruit, singulièrement celui de la circulation routière, augmente le risque d’accident cardiaque et cérébral.

D’emblée, ces chercheurs britanniques (King’s College London) indiquent que le degré de risque n’a aucune commune mesure avec des facteurs comme le tabagisme, une alimentation déséquilibrée, la sédentarité, l’hypertension ou le diabète. Néanmoins, ce « sur-risque » associé au bruit existe, et ils le démontrent après avoir analysé une banque de données portant sur près de 9 millions d’habitants de Londres et de sa périphérie, suivis pendant une dizaine d’années.

Il apparaît ainsi que les cas d’accident cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC), mortels ou non, sont plus nombreux dans les zones les plus fortement concernées par le bruit de la circulation automobile. La différence n’est pas gigantesque par rapport à des quartiers plus calmes, mais elle existe, et s’expliquerait par le stress lié au bruit, les troubles du sommeil que cela engendre et une hausse de la pression artérielle.

Les auteurs appellent les pouvoirs publics à se pencher sérieusement sur cette problématique, et à prendre des mesures fermes là où le bruit de la circulation dépasse, de jour ou de nuit, les seuils raisonnables.

Source: European Heart Journal (http://eurheartj.oxfordjour)
publié le : 17/09/2015 , mis à jour le 16/09/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci