Couple : la jalousie pousse à boire trop d’alcool

Dernière mise à jour: octobre 2015 | 5739 visites
123-psy-alcohol-drinken-9-28.jpg

news Jalousie, estime de soi et qualité de la relation amoureuse : la combinaison de ces trois éléments peut conduire à une consommation excessive d’alcool.

Cette association a déjà abordée par d’autres études, qui ont montré que la jalousie et une faible estime de soi (manque de confiance, en particulier) au sein du couple constituait un facteur de risque significatif d’abuser de l’alcool, qui permet pense-t-on de « noyer » ces réalités. Une équipe américaine (université de Huston) a synthétisé les résultats de plusieurs recherches précédentes afin d’en dégager les points les plus marquants.

Confirmation d’abord : la jalousie combinée à une faible estime de soi expose à une consommation excessive, voire abusive d’alcool, le problème pouvant alors devenir chronique. Ensuite, si l’estime de soi repose sur de multiples paramètres (personnalité, éducation, expériences passées…), elle est fortement modulée, au sein du couple, par la qualité de la relation – satisfaction, partage, confiance, engagement… -, elle-même influençant la capacité à surmonter les événements négatifs et les émotions qui les accompagnent.

Ainsi, le manque d’estime de soi dans une relation insatisfaisante, distante..., expose à une probabilité élevée de boire de l’alcool en excès lorsque la jalousie commence à se manifester. Et cette jalousie, que chacun ressent à un moment ou à un autre, à des degrés très divers, est exacerbée par la faible estime de soi et l’insatisfaction dans le couple. Il s'agit donc d'un cercle vicieux, et si ces seuls éléments ne peuvent pas expliquer la fragilité face à l’alcool, ils constituent néanmoins de facteurs de risque majeurs de sombrer dans l’abus. Les auteurs estiment que l’approche de la problématique de l’alcool – en termes de prévention et de prise en charge – doit intégrer ces notions, profondément ancrées dans le quotidien des personnes qui y sont confrontées.

Source: Addictive Behaviors (www.journals.elsevier.com/a)
publié le : 12/10/2015 , mis à jour le 11/10/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci