ad

Le kale, un chou pas comme les autres

Dernière mise à jour: août 2016 | 4328 visites
kale.jpg

news Le kale (prononcez quel) est un légume d’hiver par excellence : on attend qu’il ait gelé pour le récolter, afin que ses feuilles s’attendrissent. Quelles sont ses propriétés nutritionnelles et ses vertus pour la santé ?

S’apparentant à un chou frisé non pommé, autrement dit qui ne pousse pas en forme de pomme mais bien de botte, le kale bénéficie d’un véritable effet de mode en raison des propriétés qui lui sont attribuées. Violet, noir, frisé ou encore « baby », il est présent dans les potagers du nord de l'Europe depuis des siècles. Les Américains l'ont redécouvert, en raffolent, et l'ajoutent à leur burgers, salades, plats végétariens ou en accompagnement des fromages et des poissons fumés.

Le kale est riche en vitamine B9 et en vitamine C, ainsi qu'en calcium, en magnésium, en oméga-3 et en fibres. Il contient également une grande quantité de bêta-carotènes, qui préviennent la dégénérescence maculaire, et est très alcalinisant, ce qui permet de combattre les coups de fatigue. Sur le plan nutritionnel, il diffère assez peu des autres choux (de Bruxelles, pommé, rouge, blanc…) auxquels on prête des vertus pour diminuer l’incidence de certains cancers (sein, estomac, côlon, prostate).

Comment le consommer ?

Le kale étant un chou très fibreux, on peut le passer brièvement au congélateur ou frotter les feuilles les unes contre les autres pour l’attendrir avant de le consommer.

Il existe de multiples façons de le cuisiner : en salade, ou dans des quiches et des tourtes à l'instar des épinards, sachant cependant que l'une des manières les plus courantes de le déguster reste d’en faire un jus, en le mélangeant à d’autres fruits et légumes. Dans la centrifugeuse, il se mariera très bien avec la pomme, le céleri, le concombre, ainsi que le pamplemousse, l’ananas ou les fraises.

Source: B. Simon
publié le : 24/11/2015 , mis à jour le 11/08/2016
ad
pub