Cancer, arthrose, maladie respiratoire... : l'aide précieuse du tai-chi

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 7985 visites
123-meditatie-taichi-yoga-30-11.jpg

news Cancer, insuffisance cardiaque, arthrose, maladie respiratoire chronique… : le tai-chi-chuan agit de manière favorable sur le plan physique et psychologique.

Une équipe canadienne a réalisé une méta-analyse regroupant une trentaine d’études consacrées aux effets du tai-chi dans le cadre de la prise en charge de ces maladies. Cette discipline traditionnelle chinoise repose sur des mouvements alliant la souplesse, la concentration et la maîtrise de la respiration. Pour les quatre maladies ou groupes de maladies considérés ici, quelles améliorations constate-t-on ?

Insuffisance cardiaque : effets positifs au test de marche de six minutes (destiné à évaluer la capacité fonctionnelle à un degré d’effort sous-maximal) et en ce qui concerne la force musculaire.
Maladie pulmonaire obstructive chronique, dont la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) : test de marche de six minutes, force musculaire et réduction de l’essoufflement.
Arthrose : test du lever de chaise (enchaînements position assise – position debout en une minute), douleur, raideur, capacités physiques générales.
Cancer : diminution de la fatigue.

A ceci s’ajoutent des bienfaits psychologiques, sur la dépression et le stress, et en termes de qualité de vie globale. Ce qui revient donc à considérer que le tai-chi, quel que soit l’âge auquel il est pratiqué, est susceptible de contribuer à l’amélioration du bien-être de ces patients, sachant que cette activité, pratiquée en groupe, permet aussi de rompre un éventuel isolement.

Source: British Journal of Sports Medicine (http://bjsm.bmj.com)
publié le : 10/12/2015 , mis à jour le 09/12/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci