Peut-on prédire le risque d’infection grave dans les dix ans à venir ?

Dernière mise à jour: janvier 2016 | 3436 visites
123-labo-bloedafname-tube-06-15.jpg

news Un marqueur sanguin permettrait d’identifier les personnes apparemment en bonne santé mais à haut risque d’infection grave dans les dix prochaines années.

Ce biomarqueur est appelé GlycA et des chercheurs australiens et finlandais expliquent que les personnes qui en affichent un taux élevé se trouvent dans un état de réponse inflammatoire chronique, alors que leur état de santé paraît satisfaisant. Ceci a été déterminé sur une population de quelque 10.000 adultes. Les résultats, relayés par Le Généraliste, indiquent que dans les dix ans à venir, un taux élevé de GlycA est associé à un risque sensiblement augmenté d’infections graves, en particulier la septicémie et la pneumonie.

Plusieurs hypothèses sont avancées par les chercheurs pour expliquer le taux élevé de GlycA chez des personnes apparemment en bonne santé, comme une infection microbienne persistante mais cliniquement silencieuse (pas de symptômes), un antécédent d’infection grave qui se traduit par un fond d’inflammation chronique modéré… « L’utilisation du marqueur en pratique reste néanmoins très floue pour le moment », poursuit Le Généraliste. Les chercheurs soulignent que « nous avons besoin de comprendre ce que ce biomarqueur sanguin veut vraiment nous dire. Et il reste beaucoup de travail avant de savoir s'il serait possible de modifier le risque d’une quelconque manière ».

Source: Cell Systems (www.cell.com/cell-systems/h)
publié le : 12/01/2016 , mis à jour le 11/01/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci