Bronchite chronique : la musique et le chant pour se sentir mieux

Dernière mise à jour: mars 2016 | 7818 visites
123-p-longen-roken-170-9.jpg

news Les patients souffrant d’une maladie pulmonaire chronique peuvent tirer un réel bénéfice physique et psychologique de la musicothérapie, en jouant d’un instrument à vent ou en chantant.

Les participants à cette étude (âgés de 48 à 88 ans) présentaient une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), à un degré modéré ou sévère. Leurs capacités respiratoires étaient donc (fortement) compromises. Pendant environ deux mois, la moitié d’entre eux ont intégré des séances de musicothérapie (une fois par semaine), encadrées par des professionnels et organisées autour de l’écoute, du jeu d’un instrument à vent et du chant. Le traitement habituel de revalidation a été poursuivi. L’autre moitié du groupe a continué à bénéficier de cette seule prise en charge (en soi très importante !), ce qui a donc permis d’évaluer l’effet spécifique de la musicothérapie.

L’équipe américaine qui a coordonné l’étude (Mont Sinai Hospital) constate que l’approche musicale améliore en particulier les scores de dépression, de fatigue et de dyspnée (difficultés à respirer). Des bienfaits à la fois physiques et psychologiques, donc, ce qui conduit les spécialistes à suggérer que la musicothérapie, en appui des méthodes classiques de réhabilitation pulmonaire, trouve sa place dans la prise en charge de la BPCO.

Source: Respiratory Medicine (www.resmedjournal.com)
publié le : 03/03/2016 , mis à jour le 02/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci