Le cabillaud : un poisson à la fois maigre et riche

Dernière mise à jour: juillet 2016 | 5293 visites
123-vis-menu-voed-170_08.jpg

news Le cabillaud, ou morue, trônait naguère en star dans nos assiettes, mais il est un peu tombé en désuétude avant d'effectuer un retour en force. Plutôt cher mais très savoureux, il est riche en nutriments et pauvre en calories. Quand l'occasion se présente, on aurait tort de s'en priver.

Pané, frit, revenu dans du beurre à la poêle, rôti au four, cuit à la vapeur ou en papillote, ou servi en tartare, il y a mille et une façons de savourer le cabillaud. Ce grand poisson de l’ordre des Gadiformes offre une chair blanche délicate et fondante, alors qu'il présente de nombreux bienfaits pour la santé.

• Le cabillaud est une espèce dite maigre, facilement assimilable par l’organisme.

• Il ne compte que quelque 70 kcal pour 100 g de chair et une teneur en lipides (graisses) d’à peine 1%. Riche en oméga-3, en vitamines A et D, ainsi qu’en sels minéraux (potassium, magnésium), il présente également un taux de protéines très intéressant, situé aux alentours de 15%.

Comment le cuire et le conserver ?

Vendu en darnes, tranches ou filets, le cabillaud se consomme toute l’année. Il donne sa pleine mesure gustative à la faveur d’une cuisson douce qui n’asséchera pas sa chair blanche légèrement rosée. Il est préférable de le manger le jour de l’achat, mais vous pourrez le garder jusqu’au lendemain dans une boîte de conservation placée dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur. Sinon, congelez-le dès votre retour à la maison (cru ou blanchi).

Autrefois considéré comme un poisson réservé aux plus modestes, le cabillaud est aujourd’hui devenu un produit noble dont les prix sont souvent significatifs. Suivant les morceaux (darnes/suprêmes), frais, surgelé, ou séché et salé, il faut ainsi compter entre 15 et 30 € le kilo.

Source: Barbara Simon
publié le : 03/07/2016 , mis à jour le 02/07/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci