Gonorrhée (chaude-pisse) : une forte poussée en Europe

Dernière mise à jour: août 2016 | 10395 visites
123-koppel-bed-voeten-170_10.jpg

news Les diagnostics de gonorrhée - ou blennorragie - ont connu une hausse importante ces dernières années. La prévention est plus que jamais cruciale.

Les statistiques sont fournies par le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies. Globalement, les cas de gonorrhée ont plus que doublé entre 2010 et 2014, passant de 8,7 à 20 cas/100.000 habitants. Entre 2013 et 2014, l’augmentation avoisine les 25%. En Belgique, on passe de 752 à 1.119 cas (notifiés !) en quatre ans et en France de 534 à 1.330. En 2014, le nombre de cas était le plus élevé aux Pays-Bas (10.729, trois fois plus qu’en 2010), alors que proportionnellement, le Royaume-Uni affiche un bilan inquiétant (59,7/100.000 habitants).

Ces données doivent être interprétées avec un certain recul, puisqu’il est possible que cette augmentation des notifications soit en partie le fait d’une détection plus efficace. Néanmoins, ceci n’explique pas tout. On constate que les jeunes adultes sont bien plus affectés que les autres tranches d’âge, alors que la proportion de femmes croît régulièrement. Manifestement, la prévention de cette maladie sexuellement transmissible laisse à désirer, comme c’est le cas de bien d'autres MST. Un renforcement des campagnes de sensibilisation est clairement indiqué.

••• Pour en savoir plus sur la gonorrhée (transmission, symptômes, traitement, complications..) : cliquez ici.

gonorrhée1.jpg


publié le : 12/08/2016 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci