Des dents saines pour un corps en bonne santé

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 6653 visites
Dans cet article
Des dents saines pour un corps en bonne santé

dossier Se brosser les dents chaque jour est nécessaire pour empêcher la formation des caries et l'inflammation des gencives. Mais il y a bien d’autres raisons pour lesquelles une bonne hygiène bucco-dentaire est essentielle. La santé de votre bouche en dit long sur la santé du reste de votre corps, sur lequel elle exerce une forte influence.

Qu’est-ce qu’un soin optimal pour les dents et la bouche ? Se brosser les dents deux fois par jour pendant deux minutes, bien sécher sa brosse à dents après usage et en changer tous les 3 à 4 mois. Nettoyer l’espace entre les dents avec une brosse spéciale ou avec du fil dentaire (de préférence le soir) et faire contrôler ses dents tous les 6 mois par un dentiste. Entre les soins, on peut mâcher du chewing-gum sans sucre.

Si vous faites tout cela consciencieusement, alors vous êtes sûr de limiter les risques de caries et de plaque dentaire. Mais ce n’est que le début de votre récompense, parce qu’une bonne hygiène buccale est un ange gardien pour votre corps. Un manque de soin peut par contre avoir de graves conséquences : arthrite, diabète, maladie cardiovasculaire et même surpoids y seraient liés à des degrés divers.

123-tanden-aardbei-mond-10-18.jpg
La plaque dentaire est substance blanchâtre qui se colle sur les dents, peut se calcifier et devenir du tartre solide sur lequel une autre couche peut se former. La plaque dentaire contient des bactéries qui causent l’inflammation des gencives, la gingivite. Un signe de gingivite est le saignement des gencives.

• Si cette inflammation se propage dans les gencives, la plaque dentaire peut se former plus profondément dans la mâchoire, autour des dents. Cela peut briser les fibres de la gencive et, à un stade ultérieur, attaquer la mâchoire. C’est ce qu’on appelle le parodontite.

Par nature (sensibilité génétique), certains sont plus sujets à la parodontite que d’autres. Et des groupes de population présentent un risque supplémentaire.

• Les fumeurs : ils sont plus souvent touchés et plus sévèrement que les non-fumeurs. Ils réagissent également moins bien au traitement.
• Les diabétiques.
• Les personnes qui subissent un stress chronique (vie privée ou professionnelle) : le stress psychique peut affecter le système immunitaire.
• La grossesse et la consommation de médicaments peuvent également avoir un impact.

Voir aussi l'article : Gingivite et parodontite : causes, symptômes et traitement

Le diabète

Les diabétiques doivent être extrêmement prudents en matière de soins bucco-dentaires : une glycémie élevée peut assécher la bouche, ce qui favorise la formation de caries et d’autres maladies bucco-dentaires. Le diabète peut également être une cause de gingivite.

À son tour, la gingivite peut, avec son excès de bactéries, affecter négativement le diabète. Une sorte de cercle vicieux donc…

Si vous courez un risque, utilisez du fil dentaire régulièrement. Ou gardez toujours à portée de main du chewing-gum sans sucre pour empêcher les mauvaises bactéries de se nicher entre vos dents.

Les os

skelet-osteop-170_400_10.jpg
Des dents et une langue saines peuvent vous aider à garder vos os solides, surtout ceux situés près de la bouche (par exemple les mâchoires). Un excès de bactéries buccales peut conduire à une dégradation du tissu conjonctif qui maintient la dent en place. De plus, si ces bactéries sont constamment avalées, elles peuvent affaiblir votre système immunitaire. L’ostéoporose et d’autres maladies affectant les os sont également liées à une mauvaise hygiène buccale.

Les artères

Un excès de bactéries dans la bouche peut devenir un terrain fertile pour les agents pathogènes et les germes associés aux congestions artérielles et à l’arthérosclérose. Si les bactéries pénètrent dans le sang, elles contribuent à la formation de « plaques » dans les artères, responsables d'un obstruction progressive et d’une augmentation du risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Le cerveau

oz-rx-ct-hers-dr-170_400_12.jpg
Une bonne hygiène bucco-dentaire à un jeune âge est une assurance pour le cerveau de longues années plus tard. Les personnes souffrant d’infections de la bouche voient leurs performances cognitives diminuer plus vite. Elles courent le risque que leurs facultés cérébrales déclinent plus rapidement. Des études montrent que les maladies des gencives telles que la parodontite, dues à une mauvaise hygiène buccale, peuvent augmenter le risque de maladie d’Alzheimer ou d’autres maladies neurodégénératives.

La School of Medicine and Dentistry de l’université de Central Lancashire a examiné des échantillons de cerveau de personnes décédées et qui avaient ou non souffert de démence. Dans le cerveau de personnes atteintes de démence, les spécialistes ont trouvé des résidus d’une bactérie qui traduit la présence d'une parodontite chronique.

Les poumons

Les bactéries dues à une mauvaise hygiène buccale et à la parodontite peuvent être une cause de pneumonie.

••• Il est donc plus qu’évident qu’une bonne santé bucco-dentaire n’est pas qu’importante pour vos dents, mais également pour tout votre corps. Consacrer chaque jour quelques minutes de votre temps à votre hygiène bucco-dentaire vaut vraiment la peine.

Et pour terminer, encore un bon conseil : riez aussi souvent que possible ! Les gens heureux ont généralement des dents plus saines.


publié le : 20/10/2016 , mis à jour le 19/10/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci