Pour qu’on vous apprécie, soyez humain

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 11817 visites
123-vrienden-strand-geluk-11-28.jpg

news Pour devenir populaire au sein d’un groupe… et le rester, l’intelligence émotionnelle est beaucoup plus efficace que le narcissisme. Dans ce dernier cas, adapter son comportement peut donc être utile.

Evidemment, il n’est pas simple de changer radicalement de personnalité, mais les observations de cette équipe écossaise (université de Glasgow) devraient donner à réfléchir, tout au moins à ceux qui souhaitent créer des liens « vrais ». Afin de mieux comprendre comment se nouent les contacts au sein d’un groupe, ce qu’ils appellent « la dynamique de la popularité », les chercheurs ont mené l’enquête à l’occasion d’une rentrée universitaire. Ils ont constitué quinze groupes d’étudiants (une vingtaine par groupe) et ont évalué la popularité des participants à l’entame et trois mois plus tard.

Plusieurs éléments ont été pris en considération : le narcissisme (auto-admiration, extraversion, « grande gueule »…), l’intelligence émotionnelle (empathie, ouverture, humanité, compréhension…), ainsi que l’auto-estime implicite et explicite. Bien sûr, les traits de caractère ne sont pas aussi tranchés, et ils se retrouvent à des degrés divers chez les uns et les autres. Ceci étant, dans les grandes lignes, il est néanmoins possible d’effectuer la distinction.

Que constate-t-on ?

• Les personnalités fortement narcissiques sont plus populaires au premier contact, mais au fil du temps, cette populaire augmente moins que celle des personnes plus faiblement narcissiques.

• A contrario, la popularité des personnes avec une forte intelligence émotionnelle augmente davantage que celle des personnes avec une faible intelligence émotionnelle.

Ces tendances se maintiennent quel que soit le degré d’auto-estime. Les auteurs expliquent que ceci suggère qu’en termes de popularité à long terme, le narcissisme est un désavantage, alors que l’intelligence émotionnelle est un « plus ». En fait, et comme on pouvait intuitivement le penser, ceci confirme que réunir autour de soi une cour d’admirateurs ne signifie pas nouer des liens profonds, et que les relations véritables ne sont pas basées sur la haute image que l’on peut se faire de soi, mais sur l’échange sincère avec les autres.

Source: Personality and Social Psychology Bulletin (http://psp.sagepub.com)
publié le : 08/12/2016
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci