ad

Faut-il raser les poils avant une opération ?

Dernière mise à jour: mars 2017 | 34480 visites
nb-drs-oper-chirur-__.jpg

news Le rasage des poils est un geste fréquent avant une intervention chirurgicale : est-il indispensable contre le risque d’infection ?

Aux Etats-Unis, le Centre de contrôle des maladies (CDC) recommande de ne retirer les poils que si leur présence gêne l’acte chirurgical et préconise alors la tondeuse électrique juste avant l’opération. Une équipe américaine (Gundersen Health System) a comparé l’utilité du rasage pour la prévention de l’infection. Quelque 1.500 patients ont participé à cette étude. Ils devaient subir une intervention de chirurgie viscérale (digestive). Ils n’avaient pas reçu d’antibiotiques dans la semaine qui a précédé l’opération. La moitié ont été rasés, les autres pas, sachant que les profils entre les deux groupes étaient similaires (âge, sexe…). La peau de l'abdomen a été désinfectée (antisepsie) avec de la povidone iodée (iso-Betadine), ou de la chlorhexidine en cas d’allergie. Le suivi a duré un peu plus d’un mois.

Comme l’explique le Dr Jean-Fred Warlin (Journal international de médecine), globalement, « les taux d’infection du site opératoire ont été semblables » entre les patients rasés ou pas, aux alentours de 6%. Au-delà du rasage, les éléments qui ont influé sur le risque infectieux (rasage ou pas) sont notamment l’obésité, l’administration d’un anticoagulant et la cible de l’intervention (le taux d’infection est ainsi beaucoup plus élevé pour la chirurgie du côlon que pour celle de l’intestin grêle). Les chirurgiens ont rapporté une plus grande difficulté de fermeture de la plaie chez les patients non rasés. Ceci étant, conclut le Dr Warlin, « la tonte ne modifie pas le risque d’infection du site opératoire », dans les circonstances décrites ici en tout cas.

Source: Journal of the American College of Surgeons (www.journalacs.org)
publié le : 15/03/2017 , mis à jour le 14/03/2017
ad
pub