Que faire face à un arrêt cardiaque ?

Dernière mise à jour: août 2017 | 2732 visites
123-ehbo-hart-9-28.jpg

news Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, une réaction rapide est la clé de la survie de la victime. Plus longtemps elle reste sans assistance, plus elle risque des dommages permanents, voire la mort. Comment devez-vous réagir ?

Si la victime ne reçoit pas d’aide (massage cardiaque ou choc externe) durant les 4 à 6 minutes après l’accident, la probabilité qu'elle décède est de 90 à 95%. Donc chaque seconde compte.

Appeler les urgences

Les signes typiques d’un arrêt cardiaque sont la perte de conscience, l’arrêt de la respiration et l’absence de pouls. Appelez le 112 (numéro européen). Si vous ne savez pas comment faire un massage cardiaque, votre interlocuteur vous assistera en attendant les secours.

Réanimation de la victime

Dès que le service d’urgence est informé, il est essentiel de procéder à des compressions thoraciques aussi vite que possible. Dans un lieu public, demandez aux personnes autour de vous de chercher un défibrillateur automatique. Pour le massage cardiaque, procédez comme suit.

• Placez vos mains l’une au-dessus de l’autre sur la poitrine de la victime et commencez à exercer des pressions thoraciques d’environ 5 à 6 cm de profondeur, à un rythme de 100 à 120 par minute. N’arrêtez pas tant que le service d’urgence ne prend pas le relais.

• S’il vous est possible de procéder à la respiration artificielle, alternez 30 massages cardiaques avec deux insufflations.

Le bouche-à-bouche est important mais pas vital (la victime dispose de réserves d'oxygène pour quelques minutes). Si vous craignez de ne pas maîtriser les deux manoeuvres, concentrez-vous sur la compression thoracique, qui est impérative afin de continuer à alimenter le cerveau et les autres organes en sang, et donc en oxygène.

Le défibrillateur automatique

Si vous trouvez un défibrillateur automatique à proximité, utilisez-le ! Son maniement est très simple et il permet de sauver la vie de la victime dans de nombreux cas. Souvent, l’appareil prodigue des instructions vocales et si ce n'est pas le cas, il fournit des instructions claires. Si la victime a besoin d’un choc, l’appareil le fera automatiquement ou vous en donnera l’instruction.

Le service d’urgence peut vous aider à localiser un défibrillateur. On en trouve souvent dans les lieux publics tels que les administrations communales et les gares, mais aussi sur des propriétés privées comme des restaurants, entreprises, salles de fêtes…

Allumez l’appareil et écoutez ou lisez les instructions. Vous devez découvrir la poitrine de la victime et placer les électrodes selon les instructions. Veillez à écarter les métaux (comme les bijoux). Assurez-vous que la zone autour de la victime soit sèche. L’eau est en effet un bon conducteur et si la victime ou l’appareil entrent à son contact, cela peut être dangereux.

L’appareil déterminera si un choc est nécessaire. Si tel est le cas, le défibrillateur vous invitera à l’administrer ou le fera automatiquement. Après le choc, reprenez le massage cardiaque jusqu’à ce que le service d’urgence vous dise d’arrêter ou si la victime a repris conscience. Restez jusqu’à l’arrivée du service d’urgence.


publié le : 20/08/2017 , mis à jour le 19/08/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci