Yoga : attention aux douleurs et aux blessures

Dernière mise à jour: août 2017 | 6800 visites
123m-yoga-meditatie-relax-7-8.jpg

news La pratique du yoga est bénéfique à bien des égards. Néanmoins, il faut faire preuve de prudence et discuter des risques et des bénéfices avec son médecin et son professeur.

Le yoga est populaire en tant que thérapie complémentaire pour soulager les douleurs musculo-squelettiques, comme le mal de dos. Toutefois, indique cette équipe australienne (université de Sydney), peu d’études ont examiné les risques de la pratique. Les chercheurs ont suivi pendant un an plusieurs centaines d’adultes, et se sont intéressés à l’apparition ou à l’exacerbation des douleurs, en lien direct avec les exercices de yoga.

Le résultat montre qu’environ 10% de l’ensemble du groupe a connu un ou plusieurs événements de ce type, qui ont conduit dans un tiers des cas à l’interruption des séances et/ou à des symptômes d’une durée supérieure à trois mois. En cas de douleurs préexistantes, elles ont été amplifiées chez 20% des participants. Les douleurs ont surtout concerné le haut du corps : épaules, poignets, mains, bras, nuque, dos…

Les auteurs ne remettent pas en cause l’intérêt du yoga, notamment contre les douleurs musculo-squelettiques (soulagées, dans cette étude, chez la majorité des patients), mais ils insistent sur le fait qu’il est important d’abord de recevoir le feu vert de son médecin, et ensuite d’informer précisément le professeur. Celui-ci discutera alors des risques et des bénéfices des exercices, et les adaptera si nécessaire. Autant dire qu’il est fondamental que ce professeur soit parfaitement qualifié.

Source: Journal of Bodywork and Movement Therapies (www.bodyworkmovementtherapi)
publié le : 29/08/2017 , mis à jour le 28/08/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci