ad

Poignée de main : quel lien avec la santé cardiaque ?

Dernière mise à jour: mai 2018 | 5488 visites
123-hand-handen-10-24.jpg

news La force de préhension est associée au risque cardiovasculaire : en fait, elle reflète la structure même du cœur.

Ce lien entre une force de poignée de main élevée et un risque plus faible de maladie cardiovasculaire a déjà été mis en évidence par des recherches antérieures. La nouveauté de cette étude anglo-américaine, c’est qu’elle s’est penchée, dans le cadre de cette relation, sur la morphologie cardiaque. Quelque 5000 adultes ont participé à ces travaux : la structure et la fonction cardiaques ont été examinées par IRM et la force de préhension a été mesurée avec un dynamomètre. Les chercheurs se sont surtout attardés sur le ventricule gauche, celui qui propulse le sang oxygéné vers le reste du corps via l’aorte.

Volume de fin de diastole, volume d’éjection systolique, masse et ratio masse - volume : tous les paramètres sont meilleurs en cas de force de préhension élevée. Or, on sait que lorsqu’ils sont défavorables, le risque de maladie cardiovasculaire augmente. Comme l’explique l’un des auteurs, cité par Le Quotidien du Médecin : « Chez les personnes avec une force de préhension élevée, on retrouve le même type d’adaptation cardiaque que chez celles avec une bonne capacité physique ».

Cette étude confirme donc le lien entre la force de préhension et un bon pronostic cardiovasculaire, tout en éclairant des marqueurs biologiques. Et par un simple examen (la mesure de la force de préhension), le médecin peut obtenir un indicateur intéressant du risque cardiovasculaire.

Source: PLOS One (http://journals.plos.org/pl)
publié le : 18/05/2018 , mis à jour le 17/05/2018
ad
pub