AVC : comment reconnaître les symptômes ?

Dernière mise à jour: mai 2019 | 4676 visites
avc.jpg

news La reconnaissance rapide des signes d'un accident vasculaire cérébral (AVC) est essentielle, à la fois pour les chances de survie du patient et pour ses capacités de rétablissement. Quels symptômes doivent vous alerter instantanément ?

L'accident vasculaire cérébral peut survenir :

• quand un caillot bouche une artère : le sang ne peut plus irriguer une partie du cerveau (AVC ischémique ou infarctus cérébral)

• quand une artère se déchire (AVC hémorragique) : cette zone du cerveau est comprimée et peut être (sévèrement) endommagée

L'accident vasculaire cérébral est parfois précédé d'un accident ischémique transitoire (AIT). Ce « mini-AVC » se caractérise par une réduction temporaire de l'apport sanguin dans une région spécifique du cerveau, ce qui entraîne des symptômes similaire à l'AVC, mais sans séquelles.

L'AVC est une cause majeure de décès et d'invalidité. La sévérité des symptômes et les conséquences dépendent du type d'AVC, de la partie du cerveau endommagée et de son étendue.

Les symptômes d'un AVC (ischémique ou hémorragique) renvoient à trois caractéristiques, regroupées sous l'acronyme anglais FAST : Face (visage) - Arm (bras) - Speech (parole) - Time (temps).

1° - Visage

Affaiblissement ou paralysie du visage, perte de sensibilité. Trouble de la vision : un champ de vision réduit de moitié pour les deux yeux, perte de vision d'un œil ou des deux yeux, vision double. Un mal de tête soudain et sévère peut aussi être une indication d'un accident vasculaire cérébral.

• Demander à la victime de sourire.
• Voir si un coin de la bouche est affaissé.

2° - Bras (ou jambe)

Affaiblissement ou paralysie d'un ou de plusieurs membres, perte de sensation, difficulté à marcher. Ce phénomène se produit généralement d'un côté du corps.

• Vérifier si un bras (ou une jambe) bouge moins bien.
• Demander à la victime de lever des deux bras et vérifier s'ils s'élèvent en même temps.
• Soulever les bras du patient - jusqu'à environ 45 degrés lorsque le patient est couché et jusqu'à 90 degrés lorsque le patient est assis - et lui demander de tenir cette position pendant 5 secondes. Si l'un des deux bras tombe, c'est un signe possible d’attaque.

3° - Parole

Un accident vasculaire cérébral peut provoquer des difficultés soudaines d'élocution et/ou de compréhension.

• Poser des questions et vérifier si la victime a des difficultés à comprendre ou à répondre.
• Faire répéter une phrase.

4° - Temps

Chaque seconde compte : appelez immédiatement les urgences (112). Plus la prise en charge intervient tôt, plus les risques de séquelles graves et durables diminuent. Assurez-vous que le patient reste couché jusqu'à l'arrivée des secours. Il ne doit ni boire, ni manger.


publié le : 07/05/2019 , mis à jour le 21/05/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci