De l’urine humaine pour fabriquer des briques

Dernière mise à jour: février 2019 | 2159 visites
briques.jpg

news Pour la première fois au monde, des chercheurs sud-africains ont réussi à fabriquer des « vraies » briques à partir d’urine humaine. Etonnant !

Ces « bio-briques » ont été conçues par une équipe de l’université du Cap. Le principe ? Un mélange d’urine, de sable et de bactéries ; et les briques « poussent » toutes seules en six à huit jours, en formant des blocs gris d’apparence et de poids semblables aux briques classiques.

Comme l’explique Le Monde, la technique fait appel à un processus naturel qui imite la façon dont se forme le corail : la précipitation microbienne de carbonate. Les « bio-briques » sont « cultivées » dans du sable, où sont semées des bactéries pour produire une enzyme appelée uréase. Celle-ci réagit avec l’urée présente dans l’urine, et il se forme alors un composé semblable à du ciment, qui s’associe avec le sable. Le produit ainsi obtenu est moulé et séché à température ambiante, sans four et sans émission de gaz et de particules nocives.

Ces briques sont aussi solides que celles disponibles sur le marché, alors que l’odeur ammoniaquée de l’urine se dissipe en quelques jours de séchage. Le développement de la méthode en est au stade initial, sachant notamment qu’un problème… logistique doit être surmonté : pour fabriquer une brique, il faut entre 20 et 30 litres d’urine humaine, ce qui n’est pas rien. Jusqu’à présent, le « produit de base » a été fourni par les étudiants masculins de l’université du Cap, via un urinoir spécial.

Les spécialistes cherchent à réduire la quantité nécessaire d’urine, sachant que le coût de fabrication de ces briques pose encore question. Leur commercialisation n’est pas pour demain, mais le concept n’en reste pas moins intéressant… et intriguant.

Source: Le Monde (www.lemonde.fr) - Photo : Université du Cap (www.uct.ac.za)
publié le : 01/03/2019 , mis à jour le 28/02/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci