Diverticulite : que faire pour éviter la rechute ?

Dernière mise à jour: février 2019 | 6226 visites
123m-endoscop-darm-diverticul-01-17.jpg

news Après un épisode de diverticulite aiguë, une bonne hygiène de vie suffit pour prévenir les récidives. Dans certains cas cependant, d’autres mesures doivent être envisagées.

La diverticulite correspond à l’inflammation (infection) d’un ou de plusieurs diverticules, des petites cavités en forme de poche qui se forment au travers de la paroi intestinale (côlon). En cas de diverticulite aiguë non compliquée, le risque de récidive grave est faible, et cela ne justifie donc pas de recourir à une intervention chirurgicale préventive, indique la revue médicale Prescrire.

Le risque de récidive grave ou nécessitant une intervention chirurgicale en urgence est accru chez les patients qui ont souffert d’une diverticulite aiguë compliquée, et chez ceux dont le système immunitaire est affaibli (immunodépression) ou qui souffrent d’une insuffisance rénale. Dans leur cas, la balance risques - bénéfices de l’ablation d’une partie du côlon (colectomie) en prévention de la récidive doit être évaluée individuellement, notamment en fonction de l’âge et de la présence d’une maladie associée.

Pour la plupart des patients, poursuit Prescrire, il paraît suffisant de conseiller un régime riche en fibres (sans interdit alimentaire), de l’exercice physique, une perte de poids et l’arrêt du tabac si nécessaire, tout en évitant les anti-inflammatoires non stéroïdiens (sauf l’aspirine comme traitement antiagrégant plaquettaire) et les corticoïdes au long cours, car ces deux classes de médicaments augmentent le risque de diverticulite compliquée. Aucun médicament et aucun probiotique ne présente d’efficacité démontrée en prévention des récidives, ajoute encore Prescrire.


publié le : 27/02/2019 , mis à jour le 26/02/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci