Comment attrape-t-on des verrues et quelle prévention ?

Dernière mise à jour: avril 2019 | 5728 visites
zweetvoeten-geur--170_560_04.jpg

news La verrue est une petite excroissance de la peau qui peut apparaître sur presque toutes les parties du corps. On peut la retrouver sur la main, le coude, le genou, le visage, le pied ainsi que sur les organes génitaux. Il s'agit d'une infection virale. Quels conseils pour l'éviter ?

• Les verrues génitales (condylomes acuminés) se situent autour du pénis, du vagin ou de l’anus. De couleur rose - rouge à gris - blanc, elles sont généralement disposées en petits groupes proches les uns des autres. Parfois, elles ne sont pas gênantes, mais elles peuvent déclencher des démangeaisons ou une sensation de brûlure, ou provoquer une perte de liquide par le vagin ou l'urètre.

Les verrues génitales sont de plus en plus courantes. Ce sont les infections sexuellement transmissibles qui se développent le plus rapidement : on estime qu'un Belge sexuellement actif sur 100 est porteur. La maladie progresse surtout chez les jeunes de 18 à 25 ans.

• Les verrues vulgaires (verrucae vulgaris) peuvent apparaître quasiment n'importe où sur la peau.

• Les verrues planes (verrucae planae) sont une variante de la verrue vulgaire. Elles apparaissent principalement chez les enfants, et surtout sur les lèvres, le nez et les paupières.

• Les verrues plantaires sont principalement présentes sur la plante du pied. Il existe deux types de verrues plantaires : la verrue en mosaïque et la verrue épineuse. Les verrues en mosaïque se développent superficiellement, tandis que les verrues épineuses croissent en profondeur. Contrairement à la verrue vulgaire, une verrue plantaire, en particulier l’épineuse, est généralement douloureuse. Les verrues plantaires sont également moins susceptibles de disparaître spontanément.

• Les verrues filiformes ressemblent à une saillie filamenteuse de la peau et se manifestent principalement sur le visage.

Le papillomavirus humain (HPV)

Les verrues sont causées par un virus, le papillomavirus humain (HPV). Il existe plus de 100 types différents de HPV. Certains d'entre eux (en particulier les sous-types 27, 57, 2 ou 1) provoquent des verrues sur la peau ou les muqueuses. D'autres peuvent être à l'origine, entre autres, d'un cancer du col de l’utérus. Le virus est transmis par contact direct avec la peau ou par contact avec un objet infecté (par exemple une serviette de bain).

• Les verrues génitales sont généralement transmises par contact sexuel, même simplement de peau à peau, en particulier dans la région pubienne, y compris par les mains et les doigts, ainsi que par les sextoys partagés. Avec le sexe anal, le partenaire récepteur présente un risque d'infection particulièrement élevé. Un préservatif ne protège pas complètement contre le HPV.

Toute personne qui entre en contact avec le virus peut attraper des verrues. Les verrues sont plus courantes chez les personnes présentant une immunité réduite, mais la transmission est possible même avec une bonne immunité.

• Les verrues vulgaires peuvent survenir à tout âge, mais elles sont particulièrement courantes chez les enfants âgés de 5 à 15 ans (1 sur 10 en est atteint), qui n’ont pas toujours développé suffisamment de résistance à leur âge. Une fois infecté, on développe des cellules immunitaires qui empêcheront de contracter le même type de verrues.

Si votre peau est endommagée ou ramollie, vous êtes particulièrement sensible au virus. Si vous avez une verrue à un endroit, vous pouvez aussi en avoir ailleurs car elles se propagent facilement. C’est pourquoi elles surviennent souvent en grappes. La période d'incubation (le délai entre l'infection et l'apparition de la verrue) est comprise entre 1 et 8 mois, mais elle peut être supérieure à 1 an.

Quelle prévention ?

Les verrues sont transmises par contact cutané de personne à personne. Vous pouvez difficilement empêcher la propagation des verrues vulgaires.

• Ne touchez pas une verrue, cela pourrait stimuler sa propagation. Si cela arrive, lavez-vous soigneusement les mains.

• Ne partagez pas une serviette de toilette avec une personne souffrant de verrues.

• Le sol humide des piscines et des douches collectives peut jouer un rôle dans la propagation des verrues plantaires. Le risque de contamination peut être évité en se lavant soigneusement les pieds et en les séchant après la baignade, ainsi qu'en portant des claquettes.

• Les chaussettes en coton et les chaussures bien ajustées réduisent le risque de verrues plantaires. Il est important aussi de lutter contre l'humidité (transpiration excessive des pieds).

• Il n'est pas interdit de nager quand on présente des verrues. Il n'a jamais été démontré que les verrues se propagent dans l'eau de la piscine. La contamination ne survient que par contact direct et suffisamment intense entre la peau et le sol. Vous ne pouvez pas contracter de verrues, ni les transmettre, en nageant.

• Il existe un vaccin contre le papillomavirus humain. Il cible principalement les types de HPV qui causent notamment le cancer du col de l’utérus, mais il ne protège pas contre les types de HPV à l'origine des « simples » verrues.

Voir aussi l'article : Quel traitement contre les verrues ?


publié le : 22/04/2019 , mis à jour le 27/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci