Arthrose, mal de dos, pollution, calories : et le vélo ?

Dernière mise à jour: août 2019 | 9130 visites
123m-fiets-sport-9-7.jpg

news Rouler à vélo est bénéfique pour la santé. Toutefois, des doutes planent lorsqu'on pratique la bicyclette dans certaines circonstances. Arthrose ou mal de dos, pollution en ville, calories brûlées : que faut-il savoir ?

L'arthrose et le mal de dos

En cas d'arthrose, le maître mot est « bouger ». La pratique du vélo s'inscrit dans cette importante recommandation. Toutefois, les personnes qui souffrent d'arthrose du genou (gonarthrose) ou de la hanche (coxarthrose) demanderont un avis médical avant de faire du vélo de manière régulière, et surtout intensive. De même, le vélo n'est pas contre-indiqué en cas de douleurs dorsales, mais il faut faire attention à ne pas forcer.

La pollution

Même aux heures de pointe, un cycliste inhale relativement moins de gaz nocifs qu'un automobiliste dans la même situation. Ceci s'explique par le fait qu'à vélo, on ne reste pas bloqué dans les embouteillages, on peut s'en extraire plus facilement, ou les contourner en passant dans des rues moins encombrées par la circulation. De fait, comme c'est le cas aussi pour le jogging, des études ont montré que les avantages de la pratique d'une activité physique en ville l'emportent sur les inconvénients associés à la pollution atmosphérique.

Les calories

La pratique du vélo à une vitesse modérée (15 km / h) permet de brûler environ 500 kcal par heure, bien davantage évidemment si on augmente l'intensité, en sachant que la dépense calorique varie aussi selon le sexe et le poids. Il s'agit d'un excellent exercice pour qui veut brûler des calories tout en conservant ou en retrouvant une très bonne forme physique.

Source: Barbara Simon
publié le : 17/08/2019 , mis à jour le 16/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci