Humeur et personnalité : que dit votre voix ?

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 4544 visites

dossier Votre voix et ses intonations sont une carte de visite. Elles reflètent en partie votre humeur, vos émotions et votre personnalité. Et ceci de manière consciente, mais aussi parfois contre votre gré, en dévoilant plus de choses que ce que vous voulez réellement partager avec les autres.

Lorsqu'on écoute une voix, une image ou une description vient immédiatement à l'esprit, complexe, personnelle et subjective. Sombre, lourde, chaude, légère, enrouée, nasale, pincée, pleine, fine, sobre, dure, douce, émue, rusée, fausse, tremblante, enfantine, énergique, sensuelle, mélodieuse... : chacun de ces mots évoque un sentiment et nous imaginons la voix qu’il caractérise.

Une voix pleine et chaleureuse donne une impression de sensibilité et d'empathie. Une voix haute et pincée, avec parfois des craquements, peut sembler jeune et immature. Une voix calme et basse, et un peu mélodieuse, donne un sentiment d'autorité. Une voix à peine audible, sans résonance, paraît distante... Les émotions ou les qualités qu’on attribue à une voix sont subjectifs. Une voix qui vous paraît agréable et chaleureuse peut être très irritante pour quelqu'un d'autre. Une voix enrouée sera prêtée à une personne sensuelle, mais un autre auditeur la trouvera enfantine.

L'interprétation d'une voix est donc très subjective.

Un reflet de l'identité et de la personnalité

123-vr-stem-spreekt-publiek-078-19.png
La langue dit quelque chose de la région où l'on vit, de celle où l'on a grandi, et parfois, elle reflète la statut social. Mais son utilisation révèle également une partie de la personnalité. C'est un moyen de partager ses sentiments, ses pensées et parfois ses frustrations. Une personnalité timide parle souvent calmement, doucement et sur un ton monocorde. Chez une personne exubérante, le ton est plus élevé et l'intonation semblera plus enjouée.

La voix fournit aussi des informations assez claires sur l'identité, comme le sexe et la catégorie d'âge (enfant, âge moyen, personne âgée...).

La voix trahit l'humeur

123-h-stem-glimlach-08-19.jpg
La façon dont une personne utilise sa voix varie selon le contexte, car les émotions influencent la voix. C'est un instrument qui trahit ses sentiments et son humeur : parfois basse et triste comme une musique de violon mélancolique, parfois joyeuse et forte comme une trompette assourdissante.

En situation de tristesse, un noeud semble se former dans la gorge et la voix semble se briser. Les émotions telles que la colère, la peur et la joie sont également difficiles à dissimuler lorsqu'il s'agit de parler.

Parlons de la joie. Un sentiment de joie est clairement audible dans la voix de quelqu'un. Lors d’une conversation téléphonique, vous le remarquez immédiatement, alors que vous ne voyez pas votre interlocuteur. Physiquement, le timbre de voix d'une personne qui sourit change automatiquement car les muscles autour de sa bouche prennent une position particulière.

Votre ton de voix détermine en partie le sentiment qui se produit chez la personne à qui vous parlez. En d'autres termes : la couleur de la voix influe sur l'humeur de l'auditeur.

Comment éviter les fausses notes ?

123m-praten-vr-vrienden-16-9.jpg
Lorsque vous parlez, vous exposez un peu de vous-même. Mais votre voix ne reflète pas toujours le message que vous voulez transmettre. Dans un état de stress, votre voix vibre et vous perdez parfois le contrôle de la hauteur et du volume. La nervosité est donc clairement audible dans la voix et il y a une explication logique à cela. Quand vous êtes nerveux ou dans une situation de stress, certaines parties de votre corps réagissent : vos muscles se raidissent, votre fréquence cardiaque augmente et votre respiration se modifie. Elle devient plus rapide et plus forte et, par conséquent, la connexion respiration - voix devient complètement confuse. La tension dans vos muscles, et donc aussi autour de vos cordes vocales, provoque la vibration de votre voix. Les mâchoires serrées intensifient ce phénomène et vous pouvez perdre le contrôle de la hauteur et du volume de votre voix.

Dans les situations de stress, les gens parlent souvent beaucoup plus vite et en mangeant leurs mots. Une articulation claire et nette n’est pas votre priorité quand vous êtes dans cet état.

Pour garder la vibration de votre voix sous contrôle, une bonne respiration et un connexion respiration - voix équilibrée vous permettront de ne pas vous essouffler en parlant, de ne pas avoir à haleter et de garder votre voix sous contrôle.

Penser, ressentir et faire sont inextricablement liés

123m-vrienden-praten-vr-29-5.jpg
Essayez de dire: « Quelle belle journée ! » avec les épaules baissées, les yeux clos et le visage triste. Personne ne vous croira et cela ne vous rendra pas vraiment euphorique non plus. Il y aura peu de joie dans votre voix.

Vous voulez que ce que vous dites corresponde à ce que vous voulez dire ? Pour cela, votre voix et votre attitude devraient rayonner de la même manière que votre message.

Albert Mehrabian, psychologue et spécialiste en communication, a mis au point une formule souvent citée : « 55%, 38% et 7% ». Elle indique que dans notre communication, le contenu compte pour 7%, le son de la voix pour 38% et l'expression faciale pour 55%. Bien entendu, ce n'est pas une règle générale qui s'applique à toute forme de communication, mais c’est assez frappant. Votre voix porte le message, c'est clair.

Source: Hilde Deweer (avec Stefanie Van Moen)
publié le : 31/10/2019 , mis à jour le 29/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci