Cancer du côlon : les bienfaits du poisson

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 5226 visites
123m-vis-voeding-25-91.jpg

news La consommation régulière de poisson, maigre et gras, contribue à réduire le risque de développer un cancer colorectal (côlon).

Cette étude a porté sur un peu plus d’un demi-million d’adultes européens, suivis pendant une période d’une quinzaine d’années. Leur consommation habituelle de poisson a été évaluée à intervalles périodiques, et ces informations ont été croisées avec les cas de cancer colorectal. Des analyses de sang ont déterminé le taux plasmatique d’acides gras oméga-3, ainsi que le ratio oméga-6 / oméga-3.

Le résultat montre que par rapport à ceux qui en mangent le moins, les plus gros consommateurs de poisson (aux quantités nutritionnelles recommandées : environ 3 rations par semaine) s’exposent à un risque plus faible de développer un cancer du côlon, que l’on considère la consommation totale (- 12%) et la consommation d’espèces grasses (- 10%) ou maigres (- 9%). Des taux élevés d’oméga-3 sont aussi bénéfiques (- 14%, protection surtout de la partie supérieure du côlon), par rapport à des taux faibles ; alors qu’un ratio oméga-6 / oméga-3 trop déséquilibré paraît néfaste.

On rappellera que le poisson, en particulier le gras (riche en oméga-3), est associé à une meilleure santé cardiovasculaire, et donc ici intestinale.

Voir aussi l'article : Cancer du côlon : les symptômes d'alerte

Source: Clinical Gastroenterology and Hepatology (www.cghjournal.org)
publié le : 11/10/2019 , mis à jour le 10/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci