Voeux de bonne année : c'est OK jusqu'à fin janvier

Dernière mise à jour: janvier 2020 | 2538 visites
123m-2020-27-11-19.jpg

news Vous avez jusqu'au 31 janvier pour adresser vos voeux de bonne année ou pour répondre à ceux reçus. Par courrier, e-mail, texto (SMS), carte virtuelle, Facebook.. : l’éventail des possibilités est très vaste. D’où vient cette tradition ?

Tout a commencé en Grande-Bretagne en 1840 avec l'apparition du premier timbre-poste qui a facilité l'échange de courriers. Peu après, la découverte du procédé de lithographie popularisa l'envoi des cartes de Noël. Ces cartes en couleurs étaient décorées de gui, de houx, de crèches ou de sapins enneigés. Envoyées durant la période de l'Avent, elles avaient pour but de souhaiter un joyeux Noël et une bonne année.

La coutume anglaise se répandit progressivement dans toute l'Europe, en particulier en France, et il devint à la mode d'envoyer ce qui s’appelait une « Christmas card ». Petit à petit, un glissement s’opéra dans l'utilisation de ces cartes. Elles se transformèrent en cartes de voeux pour souhaiter la bonne année, ce qui correspondait à un nouvel usage, avec l’occasion aussi de renouer, en fin ou en début d'année, des amitiés perdues.

La carte de vœux, telle que nous la connaissons aujourd'hui, illustrée et comportant une mention de souhaits, fit alors son apparition.

Quand la carte de voeux devint-elle populaire ?

Assez différente de la carte de Noël en matière de dessins et d’inscriptions, la carte de vœux se popularisa massivement à partir des années 1930. Et bien que l’arrivée de la téléphonie mobile, d’Internet et des réseaux sociaux ait aujourd’hui changé la donne, elle est loin d’avoir dit son dernier mot. Elle a ses inconditionnels. Durable et précieuse, irréprochable qualitativement, elle est plus formelle que la carte de vœux virtuelle et son caractère unique liée à votre écriture participe à l'ensemble des gestes qui soudent les amitiés et les affections.

Certains les disposent sur le bord de la cheminée, d'autres les pendent à un fil ou à un ruban à cartes, d'autres encore les collectionnent et les encadrent. Et le plaisir à les envoyer est souvent le même qu'à en recevoir.

Voir aussi l'article : 10 résolutions pour 2020 : à vous de choisir !

Source: Barbara Simon
publié le : 04/01/2020 , mis à jour le 04/01/2020
adv 19_top
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci